2020 tal...


TAS la suite...

Après cette belle équipée, nous avions convenu de nous retrouver, pour permettre à un plus grand nombre d’être présent,

ce 19 novembre 2016 a été retenu. Rendez-vous à 9h à Meaux, pour faire une petite boucle en découvrant les traces de notre histoire : Chambry et ses murs creusés de meurtrières, Barcy, Monthyon, à Iverny petit détours pour découvrir la stèle Joffre : « garder le terrain conquis et se faire tuer sur place plutôt que de reculer », La Baste, Charny, Villeroy et le mémorial Charles Peguy, Chauconin-Neufmontiers, Penchard, puis sur les hauteurs de Meaux le Musée de la grande guerre, le Mémorial Américain et enfin le retour dans la salle gracieusement prêtée pour l’occasion.

On se change, se réchauffe un peu car même si le soleil nous accompagnait -une vraie chance- le petit vent constant faisait son œuvre au cours de nos différentes haltes. Les conversations reprennent autour du repas partagé, avec une pensée pour les absentes. Au moment du café, quelques gouttes, largement appréciées, d’un fameux petit fruit spécialité de l’Est, offertes par la famille de Cécile finissent de réchauffer les corps, les esprits, eux, l’étaient depuis le matin…

Puis, à la projection du film réalisé à partir de photos prises tout au long de la semaine, chacun va de ses commentaires : la pluie, les crevaisons, les chutes, les voies vertes, les canaux, les rivières, les paysages, l’accueil des clubs et des locaux pour les abris du midi…et surtout la joie de rouler ensemble, sans aucune ombre de toute la semaine : 27 sur deux roues et 3 autres sur 4 roues ; de beaux souvenirs !

Enfin, il faut bien se séparer, retrouver familles et clubs en se promettant de revivre une autre aventure sans attendre le prochain « toutes à…» dans 4 ans.


Coucou les "pomponnettes" !

je pense bien à vous toutes, je viens d'arriver à Prague depuis 1h après 1638 km depuis notre départ de Meaux et 12 600 m de dénivelé...
ce fût une belle aventure , beaux paysages, belles villes visitées, belles rencontres et je suis très contente d'être arrivée au bout !!!
3 jours de visite puis nous allons essayer de trouver un vol pour renter avec nos vélos.. pas si facile semaine semble t il !!
bises à toutes et bonne randonnée de Tournan avec une belle météo..

Lucienne                                                                                                                                                                                                                reçu le 18 juin


Coucou les filles... Me voici arrivée en Tchéquie, ma pomponnette toujours vissée sur mon casque.. ça a fait rire beaucoup d'Allemands...

Encore 250 km. Bisous, Lulu...                                                                                                                                                                        reçu le 15 juin


Article paru dans "La Marne" du 15 juin 2016


En étant bien attentifs, on peut nous voir :

https://www.youtube.com/watch?v=LdfKTW2-HiY

 

Des photos, encore des photos

http://toutesavelo.fr/2016/06/toutes-a-velo-strasbourg-2016-retour-en-images/


Sur l'air de « MERCI PATRON » des Charlots
la chanson du VI



Merci l' Codep, Merci Martine, Merci les filles, merci les filles
Quel plaisir de pédaler ensemble
Nous allons toutes à Strasbourg.

Malgré l'ciel gris, malgré la pluie
De Seine-et-Marne nous irons en Alsace
Le cœur  joyeux et plein d'entrain.

Quelle épopée, toujours vaillantes
On avale les kilomètres sans peine
Dégoulinantes, vélos crottés.

Toujours à l'heure et bien pimpantes
Vélos  bichonnés et chaînes graissées
Les Vosges seront vite avalées.

Et nous voilà, toutes pomponnées
Ce dimanche au milieu de milliers
De ‘cyclotes’ venues comme nous à Strasbourgggggggggg



Certaines ont même continué avec les sacoches...

Coucou a tous..

Encore une belle journée de soleil..très chaud ..36 au soleil cet aprèm..heureusement une partie du trajet était à l'ombre..Dans une belle vallée avec de beaux villages fleuris et propres avec châteaux et clochers en pagaille..100 km aujourd'hui et plus de 1000 km depuis mon départ de Meaux le 30 mai..c est bien agréable de pédaler sur les pistes cyclables bien conçues....Il nous reste encore environ 550 km, dans une semaine nous devrions voir Prague..
Bisous à tous..                                                                                                                                                                                                   reçu le 11 juin
Sommes à Rothenburg sur Taubeur en Bavière..Demain repos, visite de la ville chargée d'histoire..Nous avons traversé encore de beaux coins aujourd'hui et vu qq coteaux de vignobles..Je m accorderai un petit verre de blanc demain..!!
j'irai voir le site demain..Bon week-end rando et bisous.                                                                                                                         reçu le 12 juin
Lucienne

Préparation TAS par Brigitte

 

J-20

Je sors l'atlas routier et les cartes Michelin, Martine nous a dit le 16 avril que l'on devait se débrouiller sur la route, donc contrairement à mes habitudes -je suis docilement le groupe- je vais préparer les itinéraires jour par jour.

 J-15

 Mon bonhomme se moque de moi, je suis toujours dans les cartes, il y en a plein la table de salle à manger. Préparation des zones à photocopier, visualisation des approches d'hôtels, ça avance doucement.

 J-8

 Les photocopies sont prêtes, je trace le parcours, un petit dossier journalier est rangé dans une pochette : P1 – P2 – P3 etc...

Problème, la sacoche ne permet pas d'installer un porte-carte. Système Pierrot du MCT, j'en installe une pas trop grande et prévois 2 petites pinces à linge pour la fixer. Ça marche.

J-6-5-4-3-2-1

 Je n'ose plus regarder la météo : pluie, pluie, pluie………

 Comment faire pour les lunettes : soit je suis bien protégée mais je ne peux pas lire mes beaux parcours, soit je garde mes lunettes de vue et j'en prends plein la figure….. De l'eau.

 Idée, mon bonhomme met une casquette sous son casque les jours de pluie, j'en ai une dans mes placards, système adopté, sans oublier la légère charlotte de douche sur le casque.

 Au point où on en est, l'élégance n'est plus de mise, au diable la coquetterie, il peut pleuvoir……..

 J-0

 Et voilà le résultat

 


Bonjour Martine

Ces deux journées ont été un plaisir pour Aloyse et moi-même. Nous avons été impressionnés par toutes ces dames qui ont résisté aux caprices du temps, avalé les difficultés et su positiver malgré tous leurs ennuis mécaniques.  La cerise sur le gâteau a été ce dimanche sans pluie dans le final à Strasbourg dont vous avez j'en suis sûr apprécié les différents parcs, monuments et autres. 
Merci encore pour votre accueil et votre bonne humeur.
Je ne manquerai pas bien sûr si la route devait me mener dans votre région de passer vous faire un petit coucou. Je garde vos coordonnées pour cela.
Félicitations aussi pour votre site et ce compte-rendu agrémenté de belles photos.                
Bien à toi
André
Venu au devant des cyclos depuis la cave jusqu'à l'hôtel à Lingolscheim.                                                                            mail reçu le 11 juin en réponse à nos remerciements.



 

 

 

 

 

 

                    FFCT-CODEP 77-TOUTES A STRASBOURG 2016

 

 

 

                                       AU CŒUR DU PELOTON

 

 

 

 

                                                                        

 Lundi 30 mai…le grand jour est arrivé.  Top !  départ  devant la cathédrale de Meaux sous les encouragements des sympathisants et amis venus nous applaudir.
Beaucoup d’émotion et, il faut le dire, un peu de stress. Nous sommes 25, issues de 10 clubs  Seine et Marnais. Ages et  horizons différents,  passion commune  pour le cyclotourisme.


                                                                                                        L’objectif ?   Strasbourg…


A nos côtés, dans l’ombre, en camion ou à vélo,  une super équipe polyvalente et compétente.


La première étape de 117 km nous mène à Romilly dans l’Aube, sous la pluie à travers de jolies routes de campagne. Attention, l’eau camoufle les dénivelés et un bain de boue est vite arrivé (en institut de beauté, ça vaut cher). Oh ! le pique-nique réconfortant, bien à l’abri sous la grange. A vélo,  quelques petites côtes seront bienvenues pour nous réchauffer.  L’hôtel nous accueille et nous, nous  inondons le hall.
La seconde étape de120 km nous conduit à Saint-Dizier en Haute-Marne.
Nous nous familiarisons avec le peloton, le paysage se gondole, les premières maisons à colombages apparaissent. Petite mise en jambes avec le col de Laval (181 m), proximité du lac de Der. Pique-nique toujours abrité (ça alors, chaque jour,  les vivres sortent miraculeusement du camion, c’est incroyable ! et vive  la salade de lentilles qui donne des forces).
Le soir, nous pensons à toutes les personnes touchées par les inondations.
Au petit déjeuner, grande frayeur : nos co-équipières ont changé de tête ? Ah non, ce sont les vendéennes mais … nous avons le même maillot ;
La troisième étape de 73 km se termine à Vaucouleurs dans la Meuse.
Canal de la champagne à la Bourgogne, chemins de halage, montagnes russes (déjà ? au final, pas de vodka mais les super fraises du petit producteur), dialogue avec les vaches, moutons et chevaux, ça occupe. A l’étape, dans la ville, Jeanne d’Arc est à l’honneur. En nous rendant à la chambre d’hôte le soir, en camion, nous croisons les bretonnes qui souffrent dans une côte à 10 %.
La quatrième étape de 90 km s’achève à Nancy dans la Meurthe et Moselle.
Sur notre route, des cimetières militaires. De Toul à Nancy les amis des clubs locaux se relaient pour nous piloter. Après la cathédrale de Toul, nous roulons sur des pistes et chemins de halage. Nous nous mirons dans la Moselle, haute et tourmentée. Pique-nique gastronomique avec la charcuterie artisanale, sortie toujours miraculeusement du camion. En fin de parcours,  visite à vélo de la vielle ville de Nancy.  La place Stanislas est bien sûr au programme. Un lavage de vélos s’impose, merci à l’ami cyclo  qui a mis un jet d’eau à notre disposition.
Douchés et séchés, nos vélos reconnaissants passent une nuit tranquille et réparatrice.
Pour la cinquième étape de 80 km, direction Sarrebourg dans la Moselle.
Toujours les montagnes russes, le soleil est revenu et les cyclottes se découvrent. A midi, au port fluvial de Lagarde, grande détente Ah !  le gâteau de la cousine de Cécile…
L’après-midi, un court orage nous impose un arrêt sous abri. Hospitalières,  nous consentons à  cohabiter avec l’équipe de Normandie.
Le soir, un moment privilégié dans une salle rien que pour nous : débriefing, programme pour le lendemain et projets. En effet, au terme de ces cinq premières journées, l’équipe  se soude et des liens se  tissent. Depuis notre départ, lorsque le peloton s’étale, un arrêt ou ralentissement se fait naturellement. Nous nous regroupons, portées par le même projet et son objectif : arriver ensemble à Strasbourg. En octobre, nous nous retrouverons pour revivre cette aventure commune et, qui sait, en préparer d’autres.
Ce projet n’est réalisable qu’avec l’aide de l’équipe organisatrice qui, toujours présente et de bonne humeur, ne ménage pas ses efforts. La tâche n’est pas facile et nous avons autour de nous secrétaire, intendante, cuisinière, chauffeur, mécanicien, déménageur, photographe, pilote, conseiller technique, directeur sportif, web master etc., etc. Bref, les participants au tour de France seraient jaloux, c’est dire… Pour nous, c’est facile, il n’y a qu’à pédaler.
                                                                      Demain est un autre jour, nous serons à Strasbourg.
Sixième étape, 76 km, l’arrivée  dans le Bas-Rhin.
Les visages sont fermés, le départ retardé, ce sont des trombes d’eau qui tombent du ciel. Enfin une accalmie, alors, c’est parti. Bain de pieds obligatoire pour aller chercher les vélos mais que diable, de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace !  Nous approchons du lieu de rendez-vous et des  cyclottes venues d’ailleurs cheminent. Ce matin au programme, le col de Valsberg : 653 mètres d’ascension au milieu des sapins  pour arriver à la ligne bleue des Vosges. Arrive ensuite la bascule dans la plaine d’Alsace aux villages fleuris. Plus de temps à perdre, une dégustation de vins nous attend à la cave, avec des spécialités locales comme le kouglof et le  munster.
                                               D’autres amis cyclos locaux sont venus nous accueillir et nous piloter, merci à eux.

                                                              Nous voyons les premières cigognes. 25 km sur piste cyclable et…
                                                                                                       Le but est atteint
                                                                                           Soirée détente et remerciements

 

 

 

 

Dimanche 5 juin,

le grand rassemblement.
Elles sont venues, elles sont toutes là, au pied du pont de Khel pour un circuit d’une vingtaine de km dans la ville : le jardin des deux rives,  le parlement européen, le parc de l’orangerie, la vieille ville, la cathédrale…      Avec les  jolies plumes mauves posées sur notre casque, nous sommes remarquées, c’est notre signe de ralliement. Comme il y a beaucoup de monde, la randonnée cycliste se transforme parfois en randonnée pédestre ou randonnée patinette : aucun problème, nous sommes polyvalentes.
Le soleil a choisi ce moment pour briller de tous ses feux. Le voyage se termine face au Rhin, l’eau et les rêves…


Et c’est alors qu’à la surprise générale, nous  avons déployé les plumes mauves  pour prendre notre envol dans le ciel alsacien, accompagnées par les cigognes. Destination : la Seine et Marne. Atterrissage prévu vers 22h à Brie Comte Robert et 23 h à Meaux.
Remerciements à la FFCT, au CODEP 77, à tous ceux et toutes celles qui ont participé au projet et  contribué  à promouvoir le cyclotourisme féminin.
                                                                                                                                                                                                                  Marie Claude Campos



Un petit Bilan à chaud de ce premier Voyage Itinérant organisé par le Codep

2 chutes sans gravité

18 crevaisons

1 léger incident mécanique

571 km    30 h et 3 mn de selle     19 km / h   de moyenne

-o-o-o-o-o-o-o-

Sur la selle, au volant,

à la pompe, la mécanique ou l'intendance,

chacun a fait "son VI" vers Strasbourg.

la cohésion et les sourires étaient de mise

et pour une première, il fallait voir !

Saluez mesdames :

Rolande, Martine, Nicole, Marie Claude, Josyane, Catherine, Sandrine, Odile,

Lucienne, Cécile

Ginette, Aline, Lydie, Arlette, Françoise, Brigitte, Mireille

Catherine, Paulette, Dominique, Marilyne, Patricia, Nicole, Josée, Isabelle

Dans des décors naturels

avec Christian et Michel

souvent accompagnés par des licenciés locaux

l'équipe du codep pour les textes et les photos

Jean Yves, Bernard, Michel, Christian et Martine.


5 juin 2016, c'est la fête du vélo dans Strasbourg

Rendez Vous a été donné au jardin des deux rives pour le départ du défilé sous un franc soleil, l'été semble arriver. Les premières sont déjà en route pour le tour de la ville, il faut avoir un peu de patience pour prendre son tour, l'ambiance est à la joie et les rencontres vont bon train. Tout est prêt pour accueillir les dames au retour de leur passage en Allemagne de l'autre coté du Rhin par le pont Mimram conçu spécifiquement pour les vélos et les piétons.

Pas de souci, nos Seine et Marnaise ne se perdront pas. Comme d'autres, elles ont leur petit succès...

Une fois le repas pris, il est temps de rejoindre les véhicules, se changer un minimum puis rejoindre le car avec son sac. Pendant ce temps, les hommes se chargent comme souvent cette semaine, de bien ranger les vélos (et aussi certains cartons, visite oblige) dans les fourgons -qui reprennent une fonction plus habituelle-, bravo et merci Messieurs.

Au revoir et à bientôt pour de nouvelles aventures qui suivront. Qui sait ?


6ème Étape Sarrebourg-lingolsheim près Strasbourg

Ce matin, dernier départ légèrement retardé pour cause de pluie battante.

Après Dabo il faut passer le col du Volsberg 652 m. La pluie s'est calmée pour la descente dans la forêt mais aussi dans la brume. La piste cyclable, une fois trouvée rejoint facilement le moulin de la cave Muller où tout est prêt pour nous accueillir ; une visite, une dégustation à table, un pique-nique largement amélioré, la pluie a repris, mais nous sommes à l'abri.

Le retour vers Strasbourg se fait facilement, André et Aloyse sont venus au devant de nous pour nous conduire jusqu'à l'hôtel.

80 km 17.6 de moyenne Strasbourg c'est gagné, Bravo les dames et leurs chevaliers charmants.

On voit bien qu'elles sont contentes, elles n'ont pas attendu le défilé de dimanche.


Article paru dans "La Marne" le 1er juin 2016

                           Article écrit à partir d'un dossier de presse réalisé avant l'inscription de féminines du club de Gretz-Tournan


5eme étape, Nancy-Sarrebourg

Grosse pluie au réveil qui a l'air de se calmer, malheureusement, nous enregistrons plusieurs averses, heureusement le soleil est au rendez-vous pour notre déjeuner dans un cadre magnifique "le port fluvial de Lagarde".

Encore trois crevaisons et un souci de dérailleur, heureusement, les hommes sont là, à vous de compter les crevaisons.

Aujourd'hui, 81 km et 19.3 de moyenne. 782 m de dénivelé positif.

En même temps que ces lignes s'écrivent, la pluie redouble...

Demain, dernière étape, espérons que le soleil sera présent, mais de toutes façons, il est dans nos cœurs, les dames sont toutes motivées.

Dis Martine, en faisant les courses, si tu nous trouvais quelque chose pour se reconnaître au défilé dimanche...


4ème étape Vaucouleurs-Nancy

Encore des problèmes de connexion internet désolé, La journée a été bonne quelques averses quand même et encore des crevaisons : 12 au total à ce jour. Une excellente prise en charge par Jean Marie pour la visite de Toul le matin, de Claude et deux amis Hervé et André depuis le repas jusqu'à notre hôtel avec la visite guidée et commentée de Nancy.

 


3eme étape mercredi 1er juin Saint Dizier-Vaucouleurs

Et sans capuchon, "elles sont pas belles, ces dames ?" Très belle journée.

Les crevaisons et le relief ont rendus cette étape difficile mais les belles routes en forêt puis le long de la Meuse ont bien compensé les efforts nécessaires. 73km et 17.86 de moyenne.


2eme étape mardi 31 mai Maizières-Saint Dizier

Départ sous la pluie encore aujourd'hui, passage de l'Huitre, sans dégustation, mais une église du 12 et 16eme siècle. Pour certaines franchissement du premier col, il en reste 99 pour rentrer dans le club... Déjeuner à Saint Ouen Dompot, un accueil aussi chaleureux que la veille, chez un producteur d'asperges et de fraises, les barquettes seront dégustées demain. Juste une erreur de parcours, 2 km supplémentaires pour certains... taines.... Regroupement et arrivée à Saint Dizier avec au total 119 km (c'est selon) et 20.6 de moyenne.

En fin de soirée, on a même vu des coins de ciel bleu et aussi le soleil se coucher. Ce que nous allons faire aussi. Demain, départ à 9 h.


Départ de la cathédrale de Meaux lundi 30 mai 8 h 45

Sous la pluie toute la journée, mais avec le sourire pour cette belle aventure vers Strasbourg. 3 crevaisons, une chute sans gravité dans une grosse flaque. Les étapes et horaires ont été respectés malgré tout. La douche est la bienvenue pour éliminer les boues et réchauffer les corps.  115 km 20.3 de moyenne, bravo les dames !! La première nuit à Romilly sur Seine. A demain pour de nouvelles aventures....



Réservée de longue date, cette journée du 16 avril 2016 2016 a rassemblé à nouveau le groupe qui participe au voyage itinérant vers Strasbourg. Au départ de Gretz-Armainvilliers, une fois la photo faite et à l’heure dite, emmené par Christian et Daniel du Sport Club de Gretz Tournan le groupe s’élance vers Blandy les Tours. Il fait encore frais, mais la pluie ne s’annonce pas pour l’instant. Les villages sont traversés, Villepatour, Couquetainen, Solers, Barneau, Champdeuil, Crisenoy, Fouju et les tours de Blandy apparaissent.

Le photographe a joint l’utile à l’agréable, près du château, café chaud et petits gâteaux attendent les cyclos dans le coffre de la voiture, une pause s’impose et permet les bavardages, c’est bien l’objectif recherché de cette journée.                                                                       La rencontre est facilitée : « toutes à Strasbourg, rien que toutes à Strasbourg ».

La visite du château n’est pas pour aujourd’hui, il est temps de reprendre la route, toujours avec le sourire, prendre le vent à son tour ou bien rester dans les roues. Le groupe finit par se scinder en deux, pour permettre plus facilement le partage de la route avec les automobilistes. Champeaux, Andrezel, Le Truisy, Maurevert,Forest, Liverdy, Presles, et retour à Gretz.

La salle mise gracieusement à notre disposition par la ville, est prête pour nous accueillir. Un fond d’apéritif pour trinquer à la réussite de ce projet puis c’est le repas avant le briefing ; quelques consignes, distributions de cartes BCN, BPF et VI et aussi des plaques de cadre nominatives aux couleurs du Codep et du Conseil Départemental qui subventionnent ce voyage.

Merci à tous et toutes pour cette journée, merci à tous ceux qui l’ont rendue possible et présents avec nous par le cœur.

Rendez-vous sera pris pour récupérer le maillot officiel dès sa livraison et ce sera le départ, le vrai cette fois.



 Une belle journée que ce 13 mars 2016.

Nous avions convenu de nous retrouver sur le parcours du 55 km d’Ozoir La Ferrière.

Le froid matinal proche de zéro n’a pas découragé le groupe d’une vingtaine de personnes engagées pour toutes à Strasbourg. Le soleil présent déjà promettait de nous réchauffer mais le vent, lui aussi s’était levé, tantôt de droite tantôt de gauche souvent de face, il a seul contribué à la difficulté du parcours agréable et varié entre plaines et forêts. Venant d’horizon différents, nous avons pu constater que par là aussi, certaines petites routes, nos préférées, étaient dégradées mais aussi bien annoncé par un fléchage efficace.

La présence de nombreux cyclos engagés ne nous a pas empêché de rester groupés le long du parcours, permettant ainsi de faire un peu connaissance et d’être rassurée sur le « train ».

Au retour, que des sourires croisés, heureux de cette première rencontre à pédaler ensemble.

Rendez-vous est pris pour un certain nombre ce 20 mars à Mitry-Mory et confirmé pour un départ à 8 h 30.